Posts taggés ‘conseils pour artistes autoproduits’

Faire un dossier de presse

8 November 2012 18:21

Un dossier de presse est un document qui servira à vous présenter aux médias ainsi qu’ aux professionnels de la musique.

Il doit récapituler votre univers, vos accomplissements tout en essayant de capter l’attention du lecteur. Votre dossier de presse devra donc regrouper des articles de presse, des critiques d’album ou de show, les entrevues tv/radio, les collaborations etc…C’est une sorte de portfolio mettez donc le meilleur de ce qui a pu être dit sur vous.

Comment faire un dossier de presse ?

_________________________________________________________________

(more…)

Quelques conseils pour atteindre votre objectif su KKBB

27 September 2012 14:52

 

1-Fixez vous un objectif chiffré.

 

Pour fixer cet objectif, listez et chiffrez les différentes dépenses liées à votre projet. Soyez précis, transparent et surtout arretez vous au minimum vital. N’oubliez pas que vous pouvez toujours dépasser le montant fixé.

Ensuite, sachez que la contribution moyenne sur KissKissBankBank est de 40 euros par KissBanker. Commencez donc par simuler le nombre moyen de contributeurs que vous devrez mobiliser quand vous fixez votre objectif !

Alors, cela vous parait-il faisable ? Si oui allez-y, sinon retravaillez votre budget.

Prenez vraiment le temps de la réflexion pour déterminer votre objectif, une fois votre projet en ligne, vous ne pourrez pas le modifier !

 

2-Sensibilisez le plus de monde

 

Votre but est de sensibiliser le plus de monde possible à votre projet pour réussir votre collecte de fonds. Mobiliser sa communauté, c’est avant tout créer de la viralité. Soyez méthodique pour y arriver.

Commencez toujours par mobiliser vos proches. Que leur soutien soit financier ou non, leur énergie et leurs réseaux vous porteront pendant toute votre collecte. Pour des petites collectes de fonds le premier cercle est souvent suffisant pour atteindre votre objectif.

Annoncez le début de votre collecte sur les réseaux sociaux + mails groupés à tous vos contacts.

Vous pourrez utilisez tous les reseaux sociaux comme facebook , twitter ;l’emailing

Mais aussi le bon vieux mais non moins efficace téléphone.

 

3-Comment s’organiser ?

 

Soyez régulier. Il faut prendre un peu de temps tous les jours pour faire progresser votre collecte de fonds.

Commencer fort une collecte de fonds vous donnera toute l’énergie pour aller au bout. Essayez de mobiliser votre communauté avant même de lancer votre collecte de fonds. Soyez régulier dans vos efforts tout au long de la collecte. Les créateurs ont souvent tendance à s’endormir un peu après un démarrage intense.

Profitez de chaque semaine pour donner des nouvelles de votre collecte et de votre projet via votre espace Actualité.

Il est toujours très efficace d’avoir une équipe de campagne. Mobilisez tous ceux qui sont impliqués dans votre projet. Mobilisez les meilleurs influenceurs dans votre communauté pour vous aider à faire connaitre votre projet. Vous verrez que les gens se prêtent facilement au jeu.

 

 

Vous pouvez retrouvez toutes les informations utiles sur le site kisskissbankbank  en cliquant sur le GUIDE.

 

Zimbalam s’associe avec la plateforme de crowdfunding KissKissBankBank!

19 July 2012 18:36

 

L’été c’est toujours le moment de se poser et de préparer les projets à venir pour la nouvelle année : le tournage d’un clip ? L’enregistrement d’un nouvel album ? Une tournée ? Et toujours cette même question qui revient pour les artistes autoproduits : “oui, mais comment financer tous ces projets ?” Réponse : en récoltant les fonds nécessaires sur KissKissBankBank !

Le Crowdfunding ?

Beaucoup d’artistes ne savent pas encore précisément ce qui se cache derrière cet anglicisme à la mode un peu difficile à prononcer ! Pour faire simple, il s’agit d’un modèle de financement communautaire qui permet au grand public de soutenir financièrement et collectivement une idée ou un projet qui le séduit.

Concrètement, sur KissKissBankBank des créateurs de projets artistiques et innovants en tous genres récoltent auprès d’un public le plus large possible les fonds nécessaires au financement de ces projets : par exemple la production complète d’un album ou le financement d’une tournée estivale. (pour en savoir plus sur le crowdfunding, voir l’article dédié ICI )


Comment ça marche ? Comment financer son projet sur KissKissBankBank ?

1 – Vous inscrivez votre projet sur KissKissBankBank.

2 – Vous le présentez au mieux, vous définissez la somme totale à récolter afin de pouvoir le réaliser, et vous établissez la liste des différentes contreparties (voir paragraphe suivant).

3 – Pendant toute la durée de votre campagne de levée de fonds, vous faites la promotion de votre projet auprès d’un public le plus large possible afin que le total des sommes investies vous permette d’atteindre l’objectif fixé.

4 – Une fois la somme atteinte, vous n’avez plus qu’à disposer des fonds récoltés pour réaliser votre projet !

 

Le système de contreparties  

Sur KissKissBankBank, les donateurs qui soutiennent financièrement vos projets ne perçoivent pas en retour de revenus générés par ceux-ci, il n’y aucun contrat de production qui lie les contributeurs et les créateurs de projets : vous êtes soutenus parce qu’on croit en votre projet et qu’on souhaite contribuer à sa réalisation, pas parce que ce dernier est un bon « investissement ». Vous gardez ainsi l’entière propriété intellectuelle de vos œuvres et productions, ainsi qu’une totale liberté artistique.

Les donateurs reçoivent néanmoins en remerciement de la part des créateurs une contrepartie, proportionnelle à la somme investie. Lors de la mise en ligne des projets, vous établissez une liste de contreparties correspondant à des paliers de mises : par exemple, pour 30 euros vous décidez d’offrir un EP dédicacé, et pour 1 000 vous vous déplacez pour aller jouer dans le salon de vos mécènes les plus généreux.

C’est un vrai argument pour convaincre les gens de participer financièrement, et c’est aussi l’occasion de vous illustrer en montrant que vous êtes créatifs et que vous avez de la ressource !

En se baladant sur les projets en ligne sur KissKissBankBank, il n’est pas rare de voir des groupes offrir à leurs plus généreux contributeurs des concerts à domicile « directement dans ton salon », un repas cuisiné par les artistes eux même, ou bien des compositions sur mesure ! Plus classique, pour les premiers paliers de mise, les traditionnels cd’s/vinyles dédicacés, places de concerts, noms au générique, …

 

 

 

Et dans le cas où l’objectif n’est pas atteint ?

Sur KissKissBankBank, c’est la règle du « tout ou rien » qui est appliquée. Les projets doivent atteindre au minimum 100% de l’objectif fixé par le créateur de projet pour recevoir les contributions des internautes (KissBankers). Si ce n’est pas le cas, les contributeurs sont remboursés automatiquement à 100% de leur investissement.

 

Ça fonctionne ? Les projets aboutissent ?

Quelques chiffres :

– Quasiment un projet sur deux parvient à être financé sur KissKissBankBank !

– Si vous dépassez 30% du montant total à collecter, vous avez 80% de chances de réussir la collecte.

– Si vous dépassez 50%, vous aurez 90% de chances d’atteindre l’objectif.

 

ZIMBALAM “mentor” sur KissKissBankBank : profitez de notre soutien pour vos projets !

Partageant avec KissKissBankBank les valeurs de soutien à la création et d’aide aux artistes indépendants, nous avons naturellement accepté de devenir “mentor” sur la plateforme.

En tant que « mentor », nous suivrons tous les projets musicaux proposés, et en soutiendrons une sélection plus restreinte de ceux qui nous auront particulièrement touchés. Ces derniers bénéficieront d’une attention toute particulière des directeurs artistiques de Believe Digital en vue d’un rendez-vous et d’une possible signature après réalisation des projets.

 

 

C’est peut-être grâce à KissKissBankBank que financerez votre prochain album, ou que vous récolterez la somme nécessaire au tournage d’un nouveau clip, alors à vous de jouer, c’est par ICI que ça se passe !

Le streaming : quel intérêt pour un artiste autoproduit ?

17 February 2012 19:24

 

                                                                                     

 

Lorsque vous effectuez une sortie sur Zimbalam, vous avez la possibilité de souscrire sans frais supplémentaires à un service de diffusion numérique sur les deux plateformes de streaming légal majeures : Deezer et Spotify. Mais quel peut-être l’intérêt, pour les artistes autoproduits, de rendre disponible en ligne, en intégralité, et “gratuitement” la musique qu’ils cherchent à vendre ? Voici 8 bonnes raisons !

 

1 – Diffuser sa musique sur Deezer et Spotify est aujourd’hui un outil de promotion et de diffusion indispensable.

 

2 – Vous profitez d’un public potentiel de près d’1.5 Millions d’internautes-auditeurs pour vous faire connaître.

 

3 – Vous avez l’opportunité d’être diffusé sur des plateformes dont la fréquentation est en en constante augmentation. Par exemple, grâce aux offres Orange/Deezer et SFR/Spotify, le nombre d’abonnés a plus que doublé dans le courant de l’année 2011, passant de 700 000 abonnés à près d’1.5 M.

 

4 – Grâce à l’intégration récente des deux services à Facebook, la diffusion de votre musique bénéficie d’une dimension sociale et d’une portée virale largement accrue. Par exemple, à chaque fois que l’un de vos titres est écouté sur Spotify par un internaute ayant activé le partage, l’ensemble des contacts qui le suivent en sont informés. De quoi augmenter encore plus votre visibilité sur le plus fréquenté des réseaux sociaux !

 

5 – Grâce à ce service, les internautes qui écoutent de la musique en streaming ont la possibilité de vous découvrir en ligne, ou de vous y retrouver, et peuvent playlister et partager vos morceaux aux côtés de leurs artistes préférés ! Vous pouvez même être écoutés en déplacement, n’importe où, grâce aux applications Smartphone. Les comptes premiums permettent même de télécharger des playlists et de les écouter hors-ligne. Les écoutes sont quand même comptabilisées : on vous écoute en mode hors connexion, et vous touchez des royalties !

 

6 – L’écoute en ligne de votre musique sur Deezer ou Spotify donne aussi la possibilité aux auditeurs qui le souhaitent d’acheter et de télécharger légalement la musique en un clic, afin de l’avoir sur l’ordinateur/téléphone/tablette, et de pouvoir l’écouter hors ligne, ou sur d’autres appareils.

 

7 – La rémunération liée au streaming tend à augmenter largement. En effet, ces revenus varient chaque mois car ils sont basés sur les revenus publicitaires et ceux issus des offres d’abonnement. La rémunération est ensuite redistribuée au prorata du nombre d’écoutes. Or, devant l’augmentation constante du nombre d’utilisateurs de Deezer et Spotify, la rémunération tend donc à augmenter doublement : vers un plus grand nombre d’écoutes d’une part, et vers une plus grande rémunération par écoute d’autre part. La rémunération qui profite le plus de cette augmentation est celle des écoutes payantes grâce aux nombreux abonnés mobiles (SFR/Spotify et Orange/Deezer). En moyenne aujourd’hui, un service de streaming rémunère l’écoute gratuite à hauteur de 0.002€ (soit 0.2 centimes d’euro), et  l’écoute issue d’un abonnement à environ 0.03€ (soit 3 centimes).

 

8 – Les chiffres du Syndicat National de l’Edition Phonographiques confirment par ailleurs cette tendance, puisqu’entre le premier semestre 2010 et le premier semestre 2011, le total des revenus générés par le Streaming (gratuit + abonnements) a augmenté de quasiment 78 %.

 

 

Concours SFR jeunes talents / Printemps de Bourges 2012

3 February 2012 13:56

 

 

Ca y est, les inscriptions au concours SFR jeunes talents au Printemps de Bourges 2012 sont ouvertes !

10 groupes SFR Jeunes Talents seront sélectionnés pour jouer au Printemps de Bourges, festival incontournable des découvertes musicales, véritable vitrine auprès des professionnels et du grand public.

 

COMMENT PARTICIPER ?

 

Si vous avez déjà un compte sur sfrjeunestalents.fr, participez directement à l’appel à candidature dans votre interface d’administration, rubrique “mon compte” / onglet “participer à un concours”. Vous pourrez alors déposer votre dossier de candidature.

 

Si vous n’avez pas de compte sur sfrjeunestalents.fr, inscrivez-vous en cliquant ici, et suivez les indications afin de créer votre profil. Vous pourrez alors déposer votre dossier dans votre interface d’administration, rubrique “mon compte” / onglet “participer à un concours”.

 

N’oubliez pas, vous avez jusqu’au 13 février pour participer au concours.

 

LE JURY

 

Le jury sera composé de :

  • Membres de l’équipe du Printemps de Bourges
  • Laure Decailly (My Tour Manager)
  • Charlotte Picas (Chapter Two Records)
  • David Joly  (SFR Jeunes Talents Music)

 

PRIX ET DATES-CLES

 

Les lauréats seront annoncés en 2 temps :

  • 2 coups de cœur du jury le 23 février
  • Les 8 autres lauréats le 19 mars

 

Le prix pour les 8 lauréats et les 2 coups de cœur :

  • Concert entre le 25 et le 28 avril sur la scène de l’Ilot SFR Jeunes Talents au Printemps de Bourges
  • Programmation et communication officielle du festival
  • Suivi éditorial sur SFR Jeunes Talents et SFR Live Concerts
  • Distribution sur les plateformes digitales de téléchargement et de streaming via le service ZIMBALAM
  • Mises en avant sur SPOTIFY et sur la boutique MP3 web et mobile de SFR
Toute les infos sur le concours ici !

 

Les 5 astuces pour réussir vos concerts

26 October 2011 16:11

Le live est une étape très importante dans la vie d’un artiste puisqu’il assure son autopromotion ainsi que l’augmentation de sa base fans .Voici quelques astuces pour vous aider à maximiser les retombées de vos concerts.

 

1 – Trouver des concerts :

Pour tout artiste non signé, la scène locale doit être la priorité car elle constitue une base de départ pour obtenir de nouveaux fans ainsi que pour se faire remarquer dans le milieu. Il faut donc pour cela prendre connaissance des différents lieux de votre région, que ce soit les salles de concerts mais aussi les bars, les cafés concerts, les MJC, etc.

Assurez-vous avant de contacter un lieu d’avoir un support sur lequel il peut écouter votre musique, une biographie, une fiche technique, etc.

Parfois, vous pouvez postuler directement sur les sites Web des salles.

 

2 – Accroître votre public et gérer votre promotion :

C’est vous qui êtes en charge de dire à vos fans à quel moment et à quel endroit vous jouez.

Plus il y a de monde à votre concert, plus il y a de chances pour que la salle veuille vous reprogrammer. Pour vos débuts, comptez d’abord sur votre famille et vos amis qui eux peuvent faire venir d’autres personnes.

Pensez à distribuer des flyers lors de vos représentations afin qu’on puisse vous identifier (vous pouvez aussi par exemple mettre le nom de votre groupe sur la grosse caisse de la batterie, c’est efficace). Ainsi le public saura où vous trouver sur le web  (Page Zimbalam,  MySpace, Facebook, Twitter, Sound Cloud etc.) pour écouter ou acheter vos morceaux, trouver votre prochaine date, etc.

Le bouche à oreille est un outil clé pour obtenir une foule plus conséquente.

Prévoyez quelque part une feuille où les gens pourront vous laisser leurs adresses email, contre un téléchargement gratuit par exemple. Cela vous permettra d’augmenter votre base fans et ainsi de communiquer toutes vos news (nouvelles dates de concert, nouveau titre etc.).

Facebook est  aussi très pratique pour ce genre d’opération puisque vous pouvez créer vos propres évènements et inviter tous vos amis, qui inviteront les leur, etc.

 

3 –Le concert :

 Tout d’abord soyez professionnel, respectez l’horaire que vous avez annoncé,  apporter des outils de promotions (cités dans l’article 3, flyers, collecte d’email etc.) et surtout soyez le plus organisé possible.

Il est aussi important de satisfaire la salle et le public que d’assurer un live de qualité.

N’hésitez pas à parler au public pendant votre concert, exprimez-vous clairement et profitez en pour parler de vous, dire qui vous êtes et où le public peut écouter votre musique, avoir vos dernières news, etc. En résumé, toutes les informations nécessaires pour vous faire connaître et pour qu’il se souvienne de vous.

 

4 – Produire vous-même votre concert :

Vous voulez pouvoir décider où et quand vous voulez jouer ? Organisez un concert vous-même. Pour cela vous devez trouver un lieu, faire la promotion de votre évènement, vous associer avec d’autres groupes non-signés. Ainsi si votre évènement fait parler de lui, vous pourrez constituer une scène locale et éventuellement attirer l’attention des médias et des professionnels.

 

5 – Promoteurs :

Qu’est-ce qu’un promoteur ?  Le promoteur,  aussi appelé tourneur ou  booker, est celui qui pourra vous aider dans vos recherches de concerts, il est en contact avec une multitude de lieux dans lesquels vous pourrez vous produire selon votre expérience.

Lorsqu’un petit promoteur local book un artiste non-signé, il prend un risque. C’est pourquoi il faut s’assurer d’avoir au moins 20 personnes qui seront là pour voir votre performance, si le promoteur s’aperçoit que vous pouvez toucher beaucoup de monde, il lui sera plus facile de vous proposer d’autres dates.

Essayer d’avoir de bonnes relations avec votre promoteur car c’est lui qui dispose des contacts intéressants pour votre carrière.

Il existe de nombreux promoteurs partout en France, il y en a surement près de chez vous. Pour les trouver, renseignez-vous auprès d’autres artistes de votre région ou rendez vous dans le centre de ressources de musique actuelle de votre région, ou encore sur l’Officiel de la Musique que vous pouvez trouver sur le site de l’Irma : http://www.irma.asso.fr/

Les 5 astuces pour optimiser vos vues sur Youtube

12 August 2011 17:41

En tant que deuxième moteur de recherche au monde, YouTube représente aujourd’hui un media incontournable. C’est pourquoi il est crucial pour les artistes de bien en maîtriser les différents outils afin d’optimiser les chances que les internautes trouvent leur vidéos.

« 50% du travail consiste à faire une bonne vidéo et les autres 50% tiennent à ce que vous faites lorsque vous uploadez la vidéo » expliquait Ryan Nugent lors de la rencontre « YouTube Partners » de juin dernier. Cela signifie que même si vous avez une bonne vidéo, le public a peu de chances de la trouver si vous ne faites pas ce qu’il faut au niveau des metadatas.

Commençons par clarifier quelques termes. Les metadatas ? Il s’agit tout simplement du titre, des différents tags et de la description de votre vidéo. Il est primordial d’utiliser le plus judicieusement possible ces metadatas afin que votre vidéo soit facilement trouvable lors d’une recherche.

Parce que la plateforme YouTube est une entité de Google, elle utilise les mêmes algorithmes que ce-dernier. En conséquence, lorsqu’un internaute lance une recherche par mots-clés sur YouTube, le site identifient toutes les vidéos qui comprennent ces mots-clés dans leurs titres, tags et/ou description avant de ne renvoyer qu’une sélection des résultats les plus pertinents. C’est la raison pour laquelle le choix des mots-clés est une étape extrêmement importante pour augmenter le nombre de vues.

Les 5 des astuces qui vous permettront d’augmenter vos vues sur YouTube.

 

1°) Les Tags.

Pour les artistes, le titre de la video est assez évident. Il s’agit du nom de l’artiste ou du groupe et du titre de la chanson. Mais les tags permettent d’être plus créatifs. YouTube met à votre disposition 120 caractères pour utiliser autant de mots-clés que possible. Et il est important de tous les utiliser. En effet, plus vous utilisez de mots, plus vous avez de chances que l’algorithme retienne votre video lors d’une recherche. Les mots que vous utilisez doivent comporter des termes génériques aussi bien que des mots plus spécifiques. Par exemple, si vous êtes un groupe indie, vous allez utiliser comme mots-clés génériques : « groupe », « indie » et « musique ». Les mots plus spécifiques potentiellement utilisables peuvent renvoyer à un sous-genre indie, i.e. « électro » si vous êtes un groupe indie-électro, ou renvoyer à des instruments : « guitares », « synthés ». C’est également une bonne idée de mettre en tant que premiers mots-clés, ceux figurant dans le titre de la vidéo (et dans le même ordre pour optimiser la remontée de la vidéo dans les résultats de recherche).

2°) Description et vignettes.

Faire en sorte d’être choisi par l’algorithme de YouTube est une chose mais encore faut-il ensuite que les internautes cliquent sur votre video. Quand les résultats de la recherche s’affichent sur la page YouTube, seules la vignette-image de la vidéo et les deux premières phrases de la description apparaissent. Donc avoir une bonne phrase d’ouverture et une image clairement identifiable et accrocheuse est un « must » pour encourager les internautes à visionner votre vidéo. Vous vous souvenez de tous vos mots-clés présents en tags ? Ils devraient tous apparaître dans votre description également. Ryan Nugent parle aussi d’une ou deux phrases contenant les mots-clés pertinents pour décrire qui vous êtes à mettre dans les descriptions de toutes vos vidéos augmentant ainsi les chances que plusieurs voire toutes vos vidéos apparaissent dans les résultats de la recherche. Dans le reste de la description, il est judicieux de mettre des liens vers vos pages de réseaux sociaux et sites où l’on peut acheter votre musique puisque les liens cliqués par les internautes eux-mêmes montrent leur intérêt et les rend susceptible d’acheter votre musique.

 

3°) Annotations.

Il est important que les vidéos aient un aspect incitatif. En effet, il est prouvé que l’internaute est bien plus enclin à laisser des commentaires, à privilégier le visionnement d’une vidéo sur une chaîne YouTube voire à y souscrire lorsqu’on le lui propose. Les annotations ont justement pour but d’inciter l’internaute à ce genre d’actions.  Il s’agit des petites fenêtres qui apparaissent dans la vidéo, encourageant les internautes à laisser des commentaires, privilégier ou souscrire à une chaîne YouTube. Toutes ces actions contribuent à faire remonter votre video dans la classement établi par l’algorithme, conduisant in fine à augmenter votre nombre de vues. Attention à ne pas trop en mettre cependant car cela risque de devenir trop intrusif pour l’internaute qui cherche à regarder sa vidéo. Mettez-les en priorité à la fin de la vidéo au moment du fondu en noir. Les internautes ont plus de chances d’être réceptifs car ce sont les dernières choses qu’ils verront et ils ne seront pas distraits par la vidéo en train de jouer en fond.

4°) La réponse video

Vous avez maintenant une vidéo qui attire beaucoup de vues. Bonne nouvelle, mais en conséquence vos autres videos sont délaissées bien qu’elles soient d’une qualité équivalente. Une solution pour remonter le nombre de vues de ces-dernières au niveau de la vidéo qui marche le mieux est de poster celles-ci en tant que commentaire de la vidéo principale. Grâce à vos annotations vous avez beaucoup de gens qui ont souscrit à votre chaîne YouTube et qui verront donc vos autres vidéos postées en commentaires lorsqu’ils visiteront la page votre chaîne.

 

5°) Suggestion de mots-clés.

Si vous vous sentez un peu bloqués et que vous ne parvenez pas à vous décider sur les meilleurs mots-clés à choisir, pas de panique ! YouTube met à votre disposition un outil vous suggérant des mots-clés. Cet outil fonde ses suggestions sur une grande quantité de données concernant les mots-clés les plus utilisés et susceptibles de faire remonter le nombre de vues de votre vidéo. Attention cependant à ne pas utiliser des mots très populaires mais qui n’ont pas de rapport avec votre video. Par exemple, si vous utilisez « Micheal Jackson » et que votre video n’a rien à voir avec cet artiste, YouTube le détectera (l’algorithme est redoutable !) et cela ne vous aura aidé en rien. Enfin, n’oubliez pas de mettre à jour vos metadatas. En effet, vos mots-clés peuvent (et même doivent) ne pas rester  les mêmes indéfiniment. Vous pouvez suivre les tendances concernant les mots-clés les plus efficaces et vous y adapter.

 

Vous avez la possiblité de suivre les performances de votre contenu YouTube grâce à l’outil Insights. Ce-dernier utilise toutes sortes de données analytiques comme des statistiques démographiques des internautes qui ont visionné votre video ou encore des renseignements sur la partie de la video qu’ils ont appréciée. C’est toujours utile de connaître votre public.

 

Voilà, vous disposez désormais de cinq astuces pour augmenter le nombre de vues de vos vidéos. A vous d’en faire bon usage. Nous serions ravis de savoir comment vous vous en sortez sur YouTube alors n’hésitez pas à laisser des commentaires.

 

 

Par Jess Boyer ( Social Media Team @ Believe Digital UK & Zimbalam UK)

SFR Jeunes Talents vous offre la possibilité de jouer à Rock en Seine !

6 April 2011 17:17


SFR Jeunes Talents s’associe au dispositif défricheur de groupes « Avant Seine » soutenu par la Région Île-de-France et vous propose ce concours qui vous permettra peut-être de vous produire sur l’une des scènes officielles de ce prestigieux festival.

Ainsi, 6 groupes auront la chance de jouer devant plus de 5000 personnes, comme l’ont fait les Twin Twin, I am un chien et les Quadricolor l’année dernière !

Inscrivez-vous jusqu’au lundi 9 mai 14h sur SFR Jeunes Talents

Emergenza, derrière ligne droite avant la clôture des inscriptions !

24 January 2011 12:38

Le 15 février les inscriptions pour l’édition du festival Emergenza 2011 se terminent.

Emergenza est le plus grand tremplin musical au monde, il se déroule dans 26 pays et plus de 200 villes.  Chaque année il termine par une grande finale mondiale au sein de Taubertal open air festival (Allemagne) avec à la clé une tournée américain et 6 semaines de studio pour le vainqueur.

C’est avant tout une opportunité de jouer dans de bonnes conditons dans les meilleures salles françaises du New Morning à  l’Elysée Montmatre à Paris, en passant par le Bikini (Toulouse), Barbey (bordeaux) ou le Ninkasi Kao (Lyon) et pour les meilleurs un tremplin vers la professionnalisation.

Plus d’infos et inscription sur www.emergenza.net