Posts taggés ‘blog zimbalam’

Youtube : Comment vous servir des annotations ?

9 July 2014 18:25

 

Vous les avez surement déjà vues lorsque vous regardez des vidéos YouTube ou peut-être même les utilisez-vous déjà sur vos vidéos.

Les annotations correspondent à du texte superposé sur vos vidéos YouTube. C’est ce texte qui apparait puis disparait sur les vidéos pendant que vous regardez.

screen1tuto

 

Les annotations peuvent vous permettre de :

1/ Augmenter le nombre de vues de vos vidéos en mettant une annotation encourageant l’utilisateur à cliquer et à découvrir plus de contenu.

Exemple : « Regardez le nouveau vidéo clip de « titre du morceau » »

2/ Améliorer l’interaction avec votre fan base

Exemple : « « Venez nous voir en concert le ../.. au «… » »

3/ Augmenter le nombre d’abonnés en mettant par exemple : « Abonnez-vous à notre chaîne YouTube »

Les annotations vous permettent donc de garder les utilisateurs sur votre chaîne le plus longtemps possible en les amenant à s’abonner ou leur permettant de passer de vidéo en vidéo. Il faut avoir en tête que plus l’utilisateur reste sur votre chaîne et génère du clic, plus cela augmente vos gains de royalties.

Vos abonnés auront des notifications lorsque vous posterez des nouvelles vidéos, cela vous aidera donc à maximiser votre nombre de vues.

 

Pour pouvoir créer des annotations dans vos vidéos, c’est très simple :

> Connectez-vous à votre chaîne YouTube

 

screen2tuto

 

 

Cliquez sur Gestionnaire de vidéos

screen3tuto

> Puis cliquez sur « modifier » sous la vidéo sur laquelle vous voulez ajouter des annotations.

screen4tuto

  • Allez sur «Annotations »

 

screen5tuto

 

Cliquez sur «Ajouter annotation » et choisissez le format et le type d’annotation que vous désirez : bulle de texte, remarque, titre, effet de projecteur, libellé :

 

–        Bulle de texte :

YouTube bulle de texte

–        Remarque :

YouTube remarque

–        Titre :

YouTube titre

–        Effet projecteur :

YouTube effet projecteur

–        Libellé :

YouTube libélé

Certains types d’annotations permettent d’ajouter des liens mais uniquement des liens YouTube (Lien vidéo, chaîne ou encore playlist YouTube) ou un lien vers votre profil Google +.

 

  • Après avoir choisi votre type d’annotation, tapez dans la bulle de texte votre message, vous pouvez choisir la taille et la couleur de la typologie et la couleur de votre fond . Définissez également le moment de début et de fin de d’apparation de l’annotation.

screen10tuto

Dans tous les cas, il faut garder en tête  que c’est la qualité de votre contenu qui fidélise vos fans et qui leur donnera envie de regarder votre vidéo jusqu’au bout et d’en voir d’autres sur votre chaîne. Le système d’annotation leur permettra en un clic de passer d’une vidéo à l’autre. Pour cela voici quelques bonnes pratiques :

-Insérez les annotations en fin de vidéo. En effet, une étude a été réalisée prouvant que les taux de clics sur une annotation sont supérieurs lorsqu’elles interviennent dans les end cards (fin de vidéos). Pour les annotations s’ouvrant dans d’autres fenêtres, attention à ne pas les détourner de votre vidéo trop tôt, ils ne finiraient pas de regarder votre clip.

-Evitez également d’intégrer des annotations dans le tiers inférieur de la vidéo ou de les placer près du bord du cadre. L’annotation doit rester visible et accessible au clic facilement.

-Les annotations ne doivent pas nuire au contenu de la vidéo. Elles ne doivent pas cacher le contenu de la vidéo ni être trop encombrantes et bien-sûr ne surtout pas bombarder l’internaute, cela pourrait le faire fuir.

 

Cependant les annotations que nous avons vues jusqu’à présent ne comprennent pas de l’image ou de vidéo. C’est pourquoi nous verrons dans une deuxième partie qu’il existe ce type d’annotations.

Pour savoir comment les utiliser rendez-vous sur notre seconde partie du tutoriel : Comment se servir des annotations INVIDEO .

 

Le streaming : quel intérêt pour un artiste autoproduit ?

17 February 2012 19:24

 

                                                                                     

 

Lorsque vous effectuez une sortie sur Zimbalam, vous avez la possibilité de souscrire sans frais supplémentaires à un service de diffusion numérique sur les deux plateformes de streaming légal majeures : Deezer et Spotify. Mais quel peut-être l’intérêt, pour les artistes autoproduits, de rendre disponible en ligne, en intégralité, et “gratuitement” la musique qu’ils cherchent à vendre ? Voici 8 bonnes raisons !

 

1 – Diffuser sa musique sur Deezer et Spotify est aujourd’hui un outil de promotion et de diffusion indispensable.

 

2 – Vous profitez d’un public potentiel de près d’1.5 Millions d’internautes-auditeurs pour vous faire connaître.

 

3 – Vous avez l’opportunité d’être diffusé sur des plateformes dont la fréquentation est en en constante augmentation. Par exemple, grâce aux offres Orange/Deezer et SFR/Spotify, le nombre d’abonnés a plus que doublé dans le courant de l’année 2011, passant de 700 000 abonnés à près d’1.5 M.

 

4 – Grâce à l’intégration récente des deux services à Facebook, la diffusion de votre musique bénéficie d’une dimension sociale et d’une portée virale largement accrue. Par exemple, à chaque fois que l’un de vos titres est écouté sur Spotify par un internaute ayant activé le partage, l’ensemble des contacts qui le suivent en sont informés. De quoi augmenter encore plus votre visibilité sur le plus fréquenté des réseaux sociaux !

 

5 – Grâce à ce service, les internautes qui écoutent de la musique en streaming ont la possibilité de vous découvrir en ligne, ou de vous y retrouver, et peuvent playlister et partager vos morceaux aux côtés de leurs artistes préférés ! Vous pouvez même être écoutés en déplacement, n’importe où, grâce aux applications Smartphone. Les comptes premiums permettent même de télécharger des playlists et de les écouter hors-ligne. Les écoutes sont quand même comptabilisées : on vous écoute en mode hors connexion, et vous touchez des royalties !

 

6 – L’écoute en ligne de votre musique sur Deezer ou Spotify donne aussi la possibilité aux auditeurs qui le souhaitent d’acheter et de télécharger légalement la musique en un clic, afin de l’avoir sur l’ordinateur/téléphone/tablette, et de pouvoir l’écouter hors ligne, ou sur d’autres appareils.

 

7 – La rémunération liée au streaming tend à augmenter largement. En effet, ces revenus varient chaque mois car ils sont basés sur les revenus publicitaires et ceux issus des offres d’abonnement. La rémunération est ensuite redistribuée au prorata du nombre d’écoutes. Or, devant l’augmentation constante du nombre d’utilisateurs de Deezer et Spotify, la rémunération tend donc à augmenter doublement : vers un plus grand nombre d’écoutes d’une part, et vers une plus grande rémunération par écoute d’autre part. La rémunération qui profite le plus de cette augmentation est celle des écoutes payantes grâce aux nombreux abonnés mobiles (SFR/Spotify et Orange/Deezer). En moyenne aujourd’hui, un service de streaming rémunère l’écoute gratuite à hauteur de 0.002€ (soit 0.2 centimes d’euro), et  l’écoute issue d’un abonnement à environ 0.03€ (soit 3 centimes).

 

8 – Les chiffres du Syndicat National de l’Edition Phonographiques confirment par ailleurs cette tendance, puisqu’entre le premier semestre 2010 et le premier semestre 2011, le total des revenus générés par le Streaming (gratuit + abonnements) a augmenté de quasiment 78 %.