Spotify – Les comptes certifiés

 

 

 

 

 

 

Les comptes certifiés

Grande nouveauté sur Spotify, la plateforme vous propose aujourd’ hui de prendre le contrôle de votre page artiste et de bénéficier de Spotify Social, qui vous permettra en tant qu’artiste d’être suivi par vos fans, de vous abonner au contenu d’autres artistes, de créer des playlists et de les partager sur les réseaux sociaux.

Vous pouvez  également lier votre discographie à un profil Spotify, et passer de l’un à l’autre en cliquant sur « Voir le profil Spotify » ou à l’inverse « Voir la discographie ».

_________________________________________________________________

          

              La discographie                                            Le profil Spotify

Mais avant cela, vous devrez faire certifier votre compte.  Comment faire ?

Rendez-vous sur www.spotify.com/viprequest pour configurer votre compte.

Vous aurez besoin de plusieurs informations :

  • Le nom d’utilisateur de votre compte Spotify (il faudra en créer un si vous n’en avez pas)
  • L’URL de votre photo de profil au format 300×300 pixels (vous pouvez vous servir de Pixlr www.pixlr.com)
  • Vos identifiants Twitter pour lier les deux comptes (idem, si vous n’avez pas de compte Twitter, il vous faudra en créer un)

Et c’est tout. Vous n’avez plus qu’à attendre le retour de Spotify. Le traitement d’une demande prend entre deux et quatre semaines en moyenne.

Il faut savoir que plus le compte est actif, plus il aura de chance d’être certifié rapidement.

 

Petit rappel sur Spotify Social 

Abonnements : 

Depuis Spotify Social, les utilisateurs peuvent maintenant s’abonner à votre activité sur Spotify en cliquant sur le bouton correspondant (en vert).

Les utilisateurs qui se sont abonnés à vos playlists deviendront automatiquement vos abonnés, s’ils ont publié une de vos playlists dans leur profil personnel.

Playlists : 

Les playlists sont un excellent moyen de vous faire un public.

Cliquez sur “+ Créer une nouvelle playlist” dans la barre de navigation de gauche. Pour ajouter un titre à une playlist, faites-le glisser et déposez le dans la playlist en question dans la barre de navigation.

Créez des playlists selon un thème, une humeur, un genre ou une décennie plutôt que par date fixe. Ce type de playlist est facile à mettre à jour et on ne s’en lasse jamais.

Comment mes fans voient-ils ce que je partage ? Le contenu que vous partagez avec vos abonnés apparait dans leur fil d’actu, la liste d’activité dans la barre de droite de l’appli Spotify sur ordinateur.

Partage sur les réseaux sociaux et sites internet :

Envoyez vos morceaux et playlist à vos fans sur Facebook, Twitter, et Tumblr.

Faites un clic droit sur le titre, l’album ou la playlist à partager et sélectionnez “Copier le lien HTTP”. Copiez le lien HTTP dans le champ “Statut” sur votre page Facebook. Votre titre, album ou playlist s’affiche automatiquement.

Sur Twitter et Tumblr, cliquez seulement sur « partager » pour publier sur les deux pages en même temps.

Le bouton « Partager » fonctionne aussi pour FB si vous avez créé votre compte Spotify avec un compte Facebook personnel.

Si vous avez votre propre site internet, vous pouvez également intégrer des playlists à votre site avec le lecteur Spotify qui ressemble à ça :

A bientôt !

Z.

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

7 réponses à “Spotify – Les comptes certifiés”

  1. Tom says:

    Pas l’intention de créer un compte twitter… mais merci quand même 😉

  2. alexandre.jaouen says:

    Tom, il me semble que le compte Twitter n’est pas obligatoire. Si tu n’en as pas, tu dois pouvoir laisser ce champ vide.

  3. Bonjour, j’ai déjà trop de sites à gérer, on ne peut pas exercer notre métier de musicien correctement à cause de la dispersion de tous ces sites, même si bien sûr tous ces sites permettent de mieux diffuser la musique et fidéliser une partie du public qui souhaite être au courant des nouveautés quand on s’intéresse à un artiste en particulier. Est-il possible de publier une page artiste et ne pas s’en occuper tant que les nouveautés que nous publions via zimbalam apparaissent de façon logique sur cette page, accessible à tout internaute via une adresse unique et automatique d’après le nom de l’artiste (ou du producteur suivant l’inscription sur zimbalam)? V
    Chercher des amis sur myspace, chercher des amis sur facebook, chercher des amis sur numberonemusic, chercher des amis sur twitter, une newsletter sur chacun des sites, le site personnel du musicien en plus, une deuxième adresse pour un projet différent, un autre site pour du crowdsurfing, les uploads sur free-scores, les mises à jour, les ratages d’upload à refaire, les images, les pdf, etc etc on rajoute spotify et qui d’autre encore après? je ne fais plus de musique et je monte une deuxième entreprise pour réaliser du booking internet pour artistes avec 200 salariés minimum que je ne pourrai pas rémunérer et une semaine plus tard je me fais interner pour crise de nerfs… parce qu’en plus il y a déjà (et depuis très longtemps puisqu(avant internet c’était déjà comme ça pour moi en tout cas) les partitions, les gammes et les morceaux à apprendre par coeur, les conduites d’éclairages à régler, les répétitions, les contacts pour chaque projet, les concerts avec les déplacements, le téléphone, le démarchage et la négociation parfois très longue de chaque concert, les courriers, les adresses sur les enveloppes, les coups de tampon, les timbres, les photocopies, les disques à presser, les prises de son, les mixages, les étiquettes à coller, les affiches, etc. Il me/nous faut une solution sinon je ne prends pas le risque de laisser un site à moitié fait et jamais mis à jour, sensé regrouper des centaines d’amis qui seront de toute façon absents, car une journée fait vingt-quatre heures maxi… Il est actuellement 0h45 (en France) et je n’ai pas fini ma journée commencée à 12h45 par un rendez-vous pour un spectacle de poésie demain samedi après-midi (tout à l’heure donc) pour lequel je m’occupe de la musique et des éclairages… L’intérêt de votre site est qu’il n’y a pas grand-chose à faire pour être efficace et le tarif est abordable pour une très grande majorité d’artistes surtout comme moi, en auto-production. Honnêtement, pensez-vous qu’il puisse y avoir une solution là? (sic)

  4. alexandre.jaouen says:

    Hello Nirmel,

    D’abord merci pour ton message et ton avis sur Zimbalam. C’est une bonne chose que notre formule te convienne.

    Pour ce qui est de ton problème, sache que nous le comprenons parfaitement ! Alimenter les réseaux sociaux, administrer son site, trouver des financements, tout ça prend beaucoup de temps et cette tâche est encore plus pénible quand elle empiète sur la musique. Bienvenue dans le monde du DIY…

    Malheureusement il est difficile de réunir sur un unique support tous ces moyens de diffusion. Nous même (Zimbalam) n’avons pas l’expertise pour proposer tous ces services. C’est pourquoi nous pouvons recommander à nos artistes les moyens de diffusion que nous trouvons les plus efficaces, mais nous ne pouvons pas mettre à disposition des solutions tout en un (même si ce serait génial).

    Connais tu Hoot suite ? http://hootsuite.com/ C’est un service qui centralise plusieurs réseaux sociaux (5 dans sa version gratuite), ça pourrait t’intéresser !
    Nous projetons peut être de faire un tutoriel sur ce service, donc si tu t’inscris, je veux bien ton feedback 🙂

    A bientôt,

    La team Z.

  5. Désormais, lorsque vous souhaitez créer un compte Spotify, vous devez impérativement être inscrit sur Facebook. Après connexion à Spotify via votre compte Facebook, vous verrez alors s’afficher dans votre rubrique Contacts tous vos amis Facebook.

  6. Bon/jour/soir, là déjà, entre le mois de mai et ce soir, je vous garantis que je n’a pas eu le temps de venir jeter un oeil à votre réponse à mon commentaire ci-dessus… mais enfin, je le fais quand même maintenant. merci pour votre réponse alexandre et la team z. La communication est efficace (vos messages sont clairs et ne répondent pas à des questions que l’on ne pose pas mais à celles que l’on pose effectivement) et respectueuse chez vous, ça donne envie de travailler avec vous.
    Je vais tâcher de jeter un oeil sur le ste que vous me conseillez, ça fait un peu trust, il y a sans doute des risques pour les gens qui l’ont monté, mais je pense que c’est une entité nécecéssaire qui doit gzarder à ‘lesprit que s’il se montre une concurrence, elle ne pourra que cautionner la direction prise de mutualiser les services aux musiciens et producteurs, et pérennisera les services s’ils ont un côté complémentaire possible d’ailleurs: c’est là où nous musiciens et plus largement artistes, ne sommes plus en concurrence mais en adéquation dans un but commun qui transcende notre métier et auquel même le public participe par le débat sur les oeuvres et les courants artistiques. Il y aura un jour où un site pourra conduire de l’un à l’autre pour retracer l’évolution artistique individuelle ou collective. Pour l’instant, quand on regarde la toile au grand angle, c’est un peu le … hm .. le … souk, l’araignée a bu un verre de trop je crois…
    Personnellement j’ai un autre gros problème, qui s’avère n’en pas être un si gros. Cela fait des années que j’essaie d’installer Linux sur mon ordinateur, et personne, je vous jure, personne, même les ingénieurs Linux sur 01net, mes amis programmeurs non plus (qui sont donc venus chez moi regarder), n’arrive à comprendre pourquoi je ne peux pas installer la dizaine de version Linux que j’ai tenté d’installer. Bref, je bosse avec XP Pro, qui n’a planté que deux fois en cinq ou six ans. Laissons de côté le débat sur la valeur de windows par rapport à la sécurité linux car là où j’ai un problème, c’est juste certaines difficultés à trouver mais là cela dépasse le monde informatique, des difficultés à trouver disais-je, des machines qui fonctionnent de manière un peu plus pérenne que celles que l’on trouve sur le marché actuellement, car en finalité, quand l’on doit réparer une machine tous les six mois, sans savoir si elle va avoir besoin d’un coup de main ou pas, on[je] suis obligé de déplacer des budgets pour faire réparer sous garantie ces machines, et cela veut dire un budget en moins pour par exemple presser un album ou imprimer une pochette de disque, en plus du temps perdu pour la sortie d’un album. Et ça m’est arrivé souvent, jusqu’à trouver des solutions de remplacement, qui finiront par poser le même problème. Résultat? Le public attend la sortie de l’album, peut-être derrière, un agent aussi ou un label, et au final… le réparateur sinon le constructeur de la machine défectueuse, qui a demandé à faire en sorte que la machine ne soit pas fiable et tombe en panne régulièrement (vous connaissez comme moi et comme tout le monde ce procédé soi-disant commercial qui nous pousse à travailler avec des fournisseurs plutôt que d’autres d’un même produit).
    C’est cela que je voulais dire déjà dans mon premier message, en fait. Quand les artistes seront tous à passer leurs nuits en plus des journées à programmer des sites, il y aura des plages horaire où, sur la planète on n’aura plus un son, plus une seule note de musique, juste le bruit du clavier et la soufflerie des refroidisseurs des ordinateurs, comme dans un bureau, mais avec un tel silence autour que les bureaux serviront d’amplificateurs, et l’on entendra les vers de terre depuis le dernier étage des gratte-ciel en six cents watts monaura remixé par quarante-huit étages de réverbes égaliseurs compressions et autres effets analogiques architecturauxl. Bon. J’exagère sans doute. Mais c’est une topique à connaître il me semble, pour réfléchir à la pérennité des services et donc des entreprises. Non?

  7. Félix says:

    Bonjour,

    Existe t’il la même chose pour Deezer ? si oui, comment cela fonctionne ?

    Merci

Laissez un commentaire

Répondez à la question ci-dessous pour valider votre commentaire: * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.