Le « crowdfunding », qu’est-ce que c’est ?

 

Quel peut bien être le point commun entre la statue de la liberté, le premier film du réalisateur John Casavettes et la dernière campagne électorale de Barack Obama ? Ces trois projets de taille furent financés par un très grand nombre de petits donateurs, littéralement par des “foules” (« crowd »). En 1886, plus de 100 000 personnes avaient contribués à réunir les 400 000 dollars nécessaires à la construction de la statue de la liberté. A la fin des années 50, Casavettes scandait aux gens sur les ondes radiophoniques : “Financez un film qui vous ressemble”.

C’est ce modèle de financement qu’on appelle le crowdfunding, ou financement communautaire : un levier qui permet au grand public de soutenir financièrement et collectivement une idée ou un projet qui le séduit. Aujourd’hui, Internet permet très facilement de mettre en relation les projets et le grand public, afin d’organiser au mieux le financement communautaire de tous les types de projets. 

 

 

Le Crowdfunding, fer de lance du “Do It Yourself”.

Le développement du Crowdfunding, ou financement communautaire, dans les domaines artistiques et culturels s’inscrit aujourd’hui dans une logique plus large qui s’est développée avec Internet et les possibilités accrues de connections entre les individus : le “Do It Yourself“.

D’une part, quelques acteurs historiques  qui ont longtemps détenu ces secteurs culturels et artistiques sont aujourd’hui sur le déclin et ne répondent plus à une grande majorité des besoins des artistes et des innovateurs, en termes de soutien à la création et d’aide au développement.

D’autre part, le développement d’Internet a permit d’offrir énormément d’outils peu couteux et très efficaces pour les artistes et innovateurs, leur permettant petit à petit de tout faire par eux même et de s’occuper du développement de leurs projets de A à Z. C’est ça le “Do It Yourself“. Cette philosophie est également teintée d’une dimension de liberté artistique : si faire les choses soi-même se révèle être souvent d’abords une nécessité matérielle, cela n’en reste pas moins un choix pour beaucoup d’artistes qui trouvent là le moyen de garder une entière liberté artistique.

En permettant aux artistes et aux innovateurs de se financer, la plupart du temps par simple mécénat, les plateformes de crowdfunding offrent aujourd’hui aux artistes indépendants les conditions matérielles d’existence de leurs projets, inventant ainsi un des outils majeurs du « Do It Yourself ».

 

 

Le crowdfunding, un modèle de financement en plein essor.

Le financement communautaire est depuis deux ans en plein essor et ne cesse de se développer. En témoignent les chiffres : en 2009,  530 millions de dollars dans le monde avaient été récoltés via des plateformes de crowdfunding. En 2011, il s’agissait de plus d’1,5 milliards. Le marché connaît donc une croissance très rapide. Quant au nombre de contributeurs fréquentant les plateformes, il ne cesse d’augmenter.

Voilà donc un modèle qui semble bien s’imposer petit à petit comme LE modèle d’avenir pour le financement de projets artistiques !

 

 

Mais alors quel intérêt pour des artistes ?

Le plus difficile pour les artistes autoproduits aujourd’hui, c’est d’avoir les moyens nécessaires au développement de leurs projets. Même si Internet donne la possibilité de faire soi-même beaucoup de choses avec peu de moyens en termes de promotion et de diffusion, il reste qu’on a toujours besoin de moyens pour s’enregistrer, réaliser un clip, ou encore faire du merchandising et presser des disques.

Alors, vers qui vous tourner si vous ne parvenez pas à toucher les quelques rares “producteurs” et labels prêts à financer intégralement des projets musicaux ?

Eh bien vers le crowdfunding ! C’est à dire vers le public, afin d’essayer de convaincre le plus de gens possible de croire en vous et de vous soutenir, chaque personne à hauteur de ses moyens, afin que mis bout à bout tous ces dons puissent finalement permettre à vos projets de voir le jour.

 

Vous avez des projets à financer ? Alors rendez-vous sur KissKissBankBank pour vous essayer au crowdfunding !

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , ,

4 réponses à “Le « crowdfunding », qu’est-ce que c’est ?”

  1. Bonjour je suis deja membre à votre label Zimbalam avec un alboum de musique touristique, et elafri-laika greque;se le musique qui j’ai le chantée 16 anée ou par avant;et l’alboum finalement etaite finalise ici en 2011.
    Mais depuis 2007 je suis membre à la SACEM ou j’ai deposais 20 chansons;j’ai autre 30 pas deposais encore.
    Un proget de musique latino jazz qui reste dans l’air, par: manque de bougets: un autre proget de musique Gospel & blues( 4 compo & 3 standards)realisais partialement; qui est finance de resource personelle.
    Depuis 2009 j’ai suis choriste dans un choralle de Gospel, avec mon chef de chorale j’ai realise un compositions ou j’ai suis auteur et compositeur, lui est arangeur;et qui va aparetre bientôt;mais comme j’ai pas paye; cet chanson s’a dure depuis 3 année!
    Merci de comprehension,cordialement, Maria

  2. Jean-Pierre CANOT says:

    Quand on est incapable de traiter un problème avec des solutions simples qui ont fait leurs preuves, on invente des mots nouveaux, en langue anglaise ou en Globish si possible.

    Voilà donc le CROWDFUNDING ou financement par la populace! Personne ne s’est aperçu qu’il s’agit de la toute première étape d’un modèle millénaire, déjà connu à Babylone et qui a permis il y a plus de cent ans à notre agriculture de connaître le développement que l’on sait.

    Mais pour être poli tout le monde s’en fout, et plutôt que de remettre à l’honneur le modèle coopératif et mutualiste abandonné même par la plupart de ceux qui en portent encore le nom, on préfère réinventer la toute première étape de ce modèle dont il ne sortira rien tant que l’on ne sera pas capable de la dépasser.

    Le drame est que les échecs répétés de l’Aide Publique au Développement où l’on a englouti en vain depuis des décennies des sommes énormes, tiennent à ce refus systématique de remettre à l’honneur un modèle sans égal, mais que des inconscients incompétents ont décidé de déclarer ringard.

    C’est ce genre de conneries qui nous enfonce de plus en plus dans la crise ! Lamentable !

  3. alexis marius marchal says:

    Bonsoir moi j aimerais cree mon propre album mais le soucis c est que je manque de moyen pour cette realisation, j ai deja poster trois sons sur youtube mais les sons la ne son pas de bonne qualite , le rap pour moi et dabord une passion, un reve depuis l age de 13 ans mais maintenant j aimerais aller encore bien plus loin dans mon projet et definir un rapeur agree. Je vous remerci d avance et aussi de preter atention a se message. A.M.M

  4. Devhope says:

    Le crowdfunding est un moyen qui nous permet d’appuyer pour le développement et la croissance inclusive à travers la levée de fonds auprès des internautes. C’est aussi ce qui caractérise l’existence de la plateforme http://www.devhope.com, qui reçoit plusieurs projets d’intérêt général en quête de financement.

Laissez un commentaire

Répondez à la question ci-dessous pour valider votre commentaire: * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.